Recettes  

Le printemps au jardin: semer et transplanter

Le printemps au jardin: semer et transplanter

C'est à partir de ce moment que le jardin commence à prendre ses premières couleurs.

La transplantation au jardin

Il est nécessaire d’acclimater les plantes à l’extérieur quelques jours avant la mise en terre au jardin. Idéalement, il faudra les exposer durant trois ou quatre jours à l’extérieur (12 C et plus), mais à l’ombre, pour ensuite les entrer à la maison le soir si la température descend à 5 °C et moins. Ensuite deux ou trois jours d’exposition au soleil du matin (deux à trois heures), et le plant est prêt à passer au potager.

Planter toute la masse de racines et fertiliser avec un engrais spécifique connu sous le nom de transplanteur, ou mieux encore, du fumier de poule en granules.

Même les plants achetés chez le pépiniériste devront être acclimatés quelques jours avant leur transfert au jardin. On peut réduire la période d’acclimatation, mais le choc de la transplantation et les retards de croissance seront plus importants.

Il est recommandé de choisir une journée nuageuse sinon pluvieuse pour procéder aux transplantations, ce qui évite aux plantes coups de chaleur et coups de soleil.

Les semis en pleine terre

Pour semer en pleine terre, il suffit de creuser une petite tranchée avec le doigt puis d’y déposer des graines. Il faut toutefois suivre les indications sur le sachet de semences pour obtenir la profondeur idéale et la quantité de graines à planter. Mieux vaut moins que trop. Dans le cas des laitues, radis, carottes, betteraves et bien d’autres, un semis plutôt clairsemé réduira votre travail quand viendra le temps d’éclaircir vos plants. Après la plantation, arroser délicatement pour éviter de déterrer les semences

Éclaircir consiste à éliminer des plants pour réduire la densité des petites plantes et ainsi assurer une croissance maximale à celles qui seront sauvegardées. Par exemple, dans le cas des carottes, il est conseillé de laisser un plant tous les 5 cm (2 po).

La disposition des plantes

  • Les plantes hautes (tomates): à l’arrière du potager de façon à éviter qu’elles fassent de l’ombre aux autres pensionnaires.
  • Les plantes de petite taille (carottes et laitues): à l’avant-plan.
  • Les plantes très hâtives (radis et laitues): devraient être plantées en périphérie du jardin pour permettre facilement de faire de nouveaux semis en août, quand le temps deviendra plus frais.
  • Les plantes encombrantes (melons et concombres): devraient être installées aux quatre coins du potager, pour leur permettre de prendre de l’expansion à l’extérieur de celui-ci.

Les soins

Les travaux au jardin et les soins apportés aux plantes font partie du plaisir et du jardinage. Vous y prendrez goût rapidement.

Le sarclage et le binage

Le sarclage est une activité constante, de la plantation jusqu’à la fin des récoltes. Les mauvaises herbes doivent donc être éliminées pour permettre à vos plantes de profiter pleinement du soleil, de l’eau et des sels minéraux, sans compétition aucune.

Un sarcloir à trois dents convient très bien à cette fin pour déraciner les mal-aimées. L’opération permet en outre de biner le sol, de fractionner le terreau de surface, ce qui améliore l’aération du sol et facilite l’absorption de l’eau lors des arrosages.

On peut aussi désherber en utilisant la binette, un instrument particulièrement efficace sur les grandes surfaces, notamment dans le chemin d’accès au potager ou dans les petites tranchées d’égouttement. Il suffit de glisser la binette sur le sol et de couper la tige d’une mauvaise herbe d’un coup sec.

L'arrosage

Pour certains, l’arrosage est une des tâches les plus agréables. Moment de calme et de méditation, c’est une occasion privilégiée de suivre l’évolution des plantes. Mais l’opération doit être soumise à certaines règles.

  • En général, les plantes potagères exigent 2 à 3 cm (1 po) de pluie par semaine. Un truc : déposer une gamelle dans le potager qui permet de recueillir la pluie et de nous guider sur la quantité d’eau reçue. Il va sans dire que les semis et les jeunes plants sont plus exigeants et doivent être arrosés plus souvent et avec délicatesse.
  • On arrose toujours le matin. Les arrosages de fin de journée provoquent des maladies parce qu’ils maintiennent un taux trop élevé d’humidité ambiante la nuit, ce que manifestement ignorent la plupart des municipalités si l’on se fie à leur règlement d’arrosage.
  • Dans la mesure du possible, ne jamais arroser le feuillage, mais plutôt le pied des plantes de façon à ce que l’eau pénètre en profondeur, pour abreuver toutes les racines. Un feuillage humide favorise l’apparition du blanc ou oïdium (appelé à tort mildiou), une maladie importante. Tomates, haricots, cucurbitacées (concombre, melons, courges) y sont sensibles par temps chaud.
  • Toujours utiliser un pistolet ou une lance d’arrosage qui permet de régler le jet et de l’arrêter au besoin.

La santé du potager

Difficile d’éviter l’apparition de maladies ou d’insectes durant toute une saison. Mais un terreau adéquat, un arrosage selon les règles de l’art et un espacement convenable entre les plantes de grande taille, comme les tomates, permettent de réduire les problèmes au minimum.

Oïdium

Maladie fongique très fréquente souvent appelée, à tort, mildiou. Favorisée par un temps chaud, une humidité excessive et une trop grande densité de plantation. Le feuillage manque alors d’aération. Les feuilles se colorent du fin duvet blanc. Affaiblit le plant. Éliminer les feuilles affectées. Traitement : solution antifongique.

Recette maison contre l'oïdium

Une cuillerée à soupe de bicarbonate de soude dans quatre litres (16 tasses) d’eau ou une grande infusion à la camomille (un antifongique naturel), ou encore une solution d’une dose de lait pour neuf doses d’eau. Vaporiser le feuillage à quelques reprises durant l’été.

Mildiou

Maladie fongique relativement peu fréquente favorisée par le temps chaud et humide le jour et les nuits fraîches, surtout à partir d’août. Taches foncées sur les feuilles puis sur les fruits. Éliminer les feuilles et fruits affectés. Si la maladie prend de l’ampleur, jeter le plant.

Insectes

Il est rare que les insectes fassent d’importants dommages. En cas d’invasion, faire identifier la bête dans un centre de jardin et utiliser l’insecticide biologique adéquat.

Mineuse

Parasitose de plusieurs légumes en feuilles, dont l’épinard et la bette à carde, provoquée par les larves de certains insectes. Éliminer la feuille affectée.

Pierre Gingras

Pierre Gingras

Pierre Gingras parle d’horticulture, de chasse et de pêche comme si c’était une seconde nature. Cet ex-professeur d’écologie traite de fleurs, de plantes et de potager depuis plus de 30 ans dans différents médias, notamment au quotidien La Presse. Il discute de ses sujets de prédilections avec Ricardo durant l’émission quotidienne de celui-ci sur les ondes de Ici Radio-Canada Télé. Depuis 2001, il signe la page Du potager à la table dans le magazine Ricardo. Il est également l’auteur de l’ouvrage Les bulbes, publié aux Éditions de l’Homme.

Évaluer cet article

Connectez-vous pour évaluer cet article et pour écrire vos commentaires!

Connexion

Vous n'êtes pas membre de ricardocuisine.com? Inscrivez-vous dès aujourd'hui

En raison d’un nombre important de questions, nous ne pouvons malheureusement répondre à tous. Visitez notre Foire aux questions qui regorge d’informations utiles. Merci de votre enthousiasme pour la cuisine de RICARDO!

Les champs marqués d'un astérisque (*) sont obligatoires.

Votre commentaire doit se conformer à notre nétiquette.

512 caractères maximum