Testés pour vous

De nouveaux produits apparaissent constamment dans le paysage culinaire. Question de vous simplifier la vie, on en a mis quelques-uns au banc d’essai pour savoir lesquels méritent leur place dans nos cuisines. Voici nos découvertes et coups de cœur gourmands, testés et approuvés par l’équipe.

Un « pops » à la fois

Un « pops » à la fois

Il y a de ces moules à sucettes glacées avec lesquels il faut se battre pour démouler les friandises. Et puis il y a le modèle Groovy, de Tovolo, dont on ne pourrait plus se passer. Ces moules, faits de plastique durable sans bisphénol A, ont surtout l’avantage de servir à l’unité. Mention spéciale aussi aux bâtonnets, munis d’un réceptacle qui récupère le jus fondu. Grâce à ce design, on peut dire « bye-bye, mains collantes ». (19,95 $, dans les boutiques RICARDO)

Un « pops » à la fois
Plaisirs laitiers

Plaisirs laitiers

Se priver de crème glacée parce qu’on souffre d’une intolérance au lactose ? Pas question ! Ce dessert, qui rejoint la gamme de produits laitiers sans lactose de Natrel, est offert en cinq saveurs (vanille, chocolat, fraise, café crémeux et caramel salé). Son goût est si proche de la version originale... qu’on en perd la boule ! (À partir de 3,99 $, dans la plupart des épiceries)

Plaisirs laitiers
L’avoine se dévoile

L’avoine se dévoile

Contrairement à l’avoine vêtue, l’avoine nue est dépourvue d’écale fibreuse entourant l’amande du grain. Cette nouvelle variété, fruit de manipulations génétiques, est sans gluten en plus d’offrir une teneur protéinique élevée. En cuisine, les amandes d’avoine remplacent le riz et sont parfaites servies en salade. Plusieurs membres de la Coop Agrobio du Québec cultivent et transforment ce superaliment. Le produit, offert en vrac dans certaines épiceries, est aussi ensaché en formats de 1 et 5 kg. (À partir de 3,60 $, points de vente à coopagrobioquebec.com)

L’avoine se dévoile
La fine fleur du chocolat

La fine fleur du chocolat

Qantu est le nom de la fleur nationale du Pérou. C’est aussi celui de la gamme de chocolats lancée par Elfi Maldonado et Maxime Simard. Ces deux artisans-chocolatiers parcourent les plantations de l’Amérique latine à la recherche des meilleures fèves de cacao, qu’ils transforment en tablettes dans leur petite fabrique de Montréal. Chacune d’elles présente des arômes distincts, selon les spécificités des origines. Ainsi, on va chercher des notes de miel et d’agrumes dans le Gran Blanco ou encore de fleurs et de noix dans le Chuncho. Pour découvrir autrement le chocolat, et surtout le plaisir de le déguster. (À partir de 12 $, points de vente à qantuchocolate.com)

La fine fleur du chocolat
Le tofu fumé fait un tabac

Le tofu fumé fait un tabac

Le tofu fumé Soyganic est délicieux sur un craquelin ou comme ajout dans un sauté, une salade. C’est léger, et le goût fumé est bien présent sans toutefois être envahissant. Quant à la texture ferme, elle rappelle celle d’un fromage. Ce produit est offert en deux saveurs, originale ou sriracha. (À partir de 2,77 $, dans la plupart des épiceries)

Le tofu fumé fait un tabac
On salue les Molson !

On salue les Molson !

Le nom Molson fait partie de l’histoire canadienne et on l’associe tout autant aux bouteilles de bière du même nom qu’au hockey. C’est John Molson qui a fondé la brasserie en 1786 et sept générations lui ont succédé depuis. Mais il n’y a pas que l’univers brassicole dans l’histoire de cette famille, comme en témoigne le nouveau livre Le retour à la bière… et au hockey : L’histoire d’Eric Molson. L’ouvrage écrit par Helen Antoniou dévoile les détails de la vie personnelle et l’œuvre d’Eric Molson, ainsi qu’un aperçu de l’entreprise familiale. (34,95 $, dans les librairies)

On salue les Molson !