Recettes  

À la conquête du monde en cuisinant

Canoë divertissement, par Michelle Coudé-Lord, le 20 mars 2011

Par Michelle Coudé-Lord, Canoë divertissement, le 20 mars 2011

 

Ricardo est un communicateur né qui veut partager sa passion pour la cuisine avec les familles du monde entier. C’est un peu notre Martha Stewart à nous. Et plus on l’écoute, plus il nous convainc qu’il va réussir sa conquête du monde.

Il a à son crédit dix ans de télé à Radio- Canada, quatre ans en anglais sur Food network avec son émission fort appréciée Ricardo and Friends, distribuée dans plusieurs pays, dont l’Inde, qui vient de l’acheter.

«Je m’amuse à dire que je veux devenir la Céline Dion de la cuisine», me confie-t-il au bout du fil, alors qu’il assiste à la première mondiale de la star. Sa femme à la tête de Ricardo médias Brigitte Coutu est, dit-il, «son René Angélil qui s’est même payé un cancer dont elle est en rémission totale. Je lui ai dit qu’elle poussait un peu trop fort la comparaison».


Une ligne d'articles de cuisine

Le 23 mars prochain, Ricardo Larivée réalisera un très grand rêve en lançant sa collection d’articles de cuisine sur lequel lui, sa Brigitte et ses 30 employés à temps plein travaillent depuis deux ans.

Il vient de signer un contrat avec Sears et Safeway et aura 1000 points de vente au pays avant de s’étendre sur le marché américain.

«Il y a une batterie de cuisine et une quarantaine d’objets déjà sur le marché. Plus jeune, moi qui fus élevé pratiquement seul par ma mère et ma grandmère, j’adorais cuisiner et feuilleter le catalogue Sears avec ma mère. Si elle savait que son fils a des objets de cuisine signés dans ce même catalogue, elle serait drôlement fière de moi», souligne Ricardo, le chef avec un large bonheur.

«Chaque objet a été pensé, scruté imaginé pour le côté pratique de la famille d’aujourd’hui. Je suis pour la qualité accessible. Je ne fais pas une cuisine élitiste et ma collection d’articles de cuisine suivra cette même pensée et logique», tient à préciser celui qui entend continuer à se battre afin que soient réintroduits les cours de cuisine dans les écoles du Québec, de la maternelle et jusqu’au secondaire.

«J’en fais un combat personnel. On dénonce l’obésité, le fast-food… Or, l’un des moyens de venir en aide à nos enfants, c’est d’en faire des petits gourmets intéressés à la cuisine.»

Ses trois filles, Béatrice 13 ans, Clémence 10 ans et Jeanne 8 ans ont fait de la cuisine un terrain de jeux.

«C’est un grand bonheur de cuisiner ensemble. Je dirais que Béatrice a le côté gestionnaire de sa mère Brigitte, Clémence est très imaginative et Jeanne est en train de développer un grand intérêt. Nous, dans la maison, on fait équipe».

Se décrivant comme un homme positif, Ricardo avoue être sorti encore plus fort de l’épreuve qu’il a vécu avec sa femme Brigitte, une battante.

«Elle a gagné, nous avons pleuré, foncé, avons mené le combat, mais aujourd’hui, on se croise les doigts et on savoure chaque minute de la vie. Nous sommes si bien remplis de projets ensemble. Brigitte, je le répète, c’est mon René Angélil, une femme de tête et de coeur. C’est elle, présentement, qui négocie avec de grands réseaux américains pour que l’émission Ricardo and Friends se retrouve à la télé américaine. Nous avons de grandes ambitions, mais l’important pour réussir cette conquête de monde est de s’assurer que chaque pas que nous faisons soit bien fait. Tout va bien aller, c’est ma phrase fétiche», ajoute le communicateur.

 

Retrouver sa liberté

Quand on a vécu un combat contre le cancer en famille, on ne veut pas perdre une seule minute par la suite. C'est pourquoi Ricardo et sa femme ont racheté les actions de Gesca pour produire eux-mêmes toutes leurs émissions et être seuls dans l’aventure Ricardo.

«Tout est à nous, nous sommes libres de prendre nos décisions. Nous étions prêts pour cela et je voulais surtout que Brigitte Coutu, qui négociait tout et qui porte cette compagnie sur ses épaules avec brio, ait tout le champ libre pour performer. C’est ma Céline à moi, et ensemble, nous sommes des entrepreneurs qui foncent et qui croient au talent de chez nous. La ligne Ricardo veut bien représenter la famille québécoise et ses besoins. Je suis fort excité par tous les beaux défis qui nous attendent», conclut Ricardo. Dès la fin mars, la ligne d’articles de cuisine Ricardo arrive dans tous les Sears du pays.

Évaluer cet article

Connectez-vous pour évaluer cet article et pour écrire vos commentaires!

Connexion

Vous n'êtes pas membre de ricardocuisine.com? Inscrivez-vous dès aujourd'hui

En raison d’un nombre important de questions, nous ne pouvons malheureusement répondre à tous. Visitez notre Foire aux questions qui regorge d’informations utiles. Merci de votre enthousiasme pour la cuisine de RICARDO!

Les champs marqués d'un astérisque (*) sont obligatoires.

Votre commentaire doit se conformer à notre nétiquette.

512 caractères maximum