Recettes  

Quand ça fait pop!

Quand ça fait pop! | RICARDO

Les bulles ont toujours le coeur à la fête. C'est pourquoi on a demandé à Guénaël Revel de les démystifier, afin de nous faire profiter au maximum de leur effervescente personnalité.

Comment choisir les bulles ?

Pour vous initier, rassemblez quelques amis et achetez quatre bouteilles de bulles : un champagne, un cava, un crémant et un prosecco. Ouvrez-les et dégustez-les simultanément en partageant vos impressions. Vous verrez une grande différence entre chacun, et cela vous aidera à déterminer ce que vous préférez. Cet exercice coûtera environ 100 $ au total, sachant qu'on trouve des bouteilles de champagne à 40 $ à la SAQ.

C'est quatre types de bulles sont-ils produits de la même façon ?

Les champagnes, cavas et crémants sont élaborés selon la méthode dite traditionnelle, c'est-à-dire que la seconde fermentation, celle qui apporte l'effervescence, se déroule dans la bouteille. Le prosecco, lui, est élaboré selon la méthode dite Charmat : la seconde fermentation se déroule dans une cuve close. Les cépages employés sont ceux de la région mentionnées.

Peut-on boire les bulles autant à l'apéritif qu'au milieu du repas ?

Oui, on doit les considérer comme des vins à part entière. Le champagne, par exemple, demeure un vin blanc qui est ennobli par des bulles. Les maisons de champagne commencent d'ailleurs à le présenter comme un vin de table, et certains vont même le suggérer pour accompagner les entrées, les plats chauds, les fromages ou encore le dessert.

Peut-on boire les bulles dans tous les types de verre ?

Oui, et on peut bannir la flûte ! À la maison, je n'utilise que des verres à vin blanc. Leur ouverture plus large permet de mieux en apprécier les arômes et saveurs.

La finesse des bulles est-elle importante ?

On doit arrêter de vouloir analyser les bulles... Ce n'est pas parce qu'on voit de grosses bulles s'échapper de notre verre que le produit est moins bon. De fines bulles, ça ne veut rien dire. Oui, on les préfères fines et persistantes dans le verre et en bouche, mais il est très facile d'en obtenir... en changeant de verre, tout simplement.

On dit que les saletés sur le verre nuiraient à la formation des bulles. Est-ce vrai ?

Non... et oui. Plus votre verre est sale, plus il y aura de l'effervescence, car ce sont les petites particules sur la paroi du verre qui font naître la bulle. Par contre, le contact avec le rouge à lèvres et les corps gras nuit à la formation de l'effervescence.

Doit-on conserver les bouteilles debout ou couchées ?

On doit absolument les coucher, car le bouchon de liège doit être humecté par le vin. Sinon, il s'assèche et laisse échapper le gaz carbonique.

Combien de temps garde-t-on une bouteille qu'on a pas terminée ?

Ça ne se fait pas ! Si vous n'êtes que deux, faites un effort. S'il reste davantage d'oxygène que de jus dans la bouteille, la conservation avec un bon bouchon stopper est d'une douzaine d'heures. Si elle est remplie aux deux tiers, vous pouvez la garder jusqu'à 48 h.

Guénaël Revel

Guénaël Revel

Non seulement spécialiste en bulles de profession, Guénaël Revel est aussi enseignant, chroniqueur a la radio et a la télévision, et auteur du Guide Revel des Champagnes et autres bulles, seul ouvrage en langue française consacré aux vins effervescents. monsieurbulles.com

Les types de bulles

Champagne

Origine : France, Luxembourg
C'est un vin effervescent issu d'une seconde fermentation en bouteille et dont les bulles sont naturelles. On peut l'accorder avec tout, mais surtout les crustacés, les viandes blanches, les poissons, les fromages. Ses ennemis sont l'ail, l'oignon cru et le fromage bleu.

Mousseux

Origine : Australie, Californie, Nouvelle-Zélande
C'est un vin blanc effervescent élaboré selon la méthode Charmat, c'est-à-dire fermenté dans une cuve close. Si l'étiquette mentionne « méthode traditionnelle », c'est qu'il est fabriqué de la même manière qu'un champagne. Il a davantage de puissance en bouche que le crémant ou le champagne grâce à ses raisins plus gorgés en sucre. On l'accorde avec tous les plats, mais on évite l'ail et l'oignon cru.

Cava

Origine : Espagne
C'est un vin élaboré selon la méthode traditionnelle de champagne. On le reconnaît à ses notes minérales. On ne se trompe pas en l'accordant à des mets très frais et citronnés. On l'éloigne cependant de l'ail, du fromage bleu, de l'oignon cru et de l'artichaut.

Prosecco

Origine : Italie
C'est un vin blanc élaboré selon la méthode Charmat, dans une cuve close. Il est plus onctueux et a une plus grande sucrosité que les autres types de bulles. On le boît avec de la meringue, des fruits, des agrumes, des pâtisseries à la crème, des fromages double et triple crème jeunes et peu puissants. On évite les fruits rouges et les fromages de chèvre.

Émilie Folie-Boivin

Évaluer cet article

Connectez-vous pour évaluer cet article et pour écrire vos commentaires!

Connexion

Vous n'êtes pas membre de ricardocuisine.com? Inscrivez-vous dès aujourd'hui

En raison d’un nombre important de questions, nous ne pouvons malheureusement répondre à tous. Visitez notre Foire aux questions qui regorge d’informations utiles. Merci de votre enthousiasme pour la cuisine de RICARDO!

Les champs marqués d'un astérisque (*) sont obligatoires.

Votre commentaire doit se conformer à notre nétiquette.

512 caractères maximum