Pain haïtien aux patates douces de Martine et Myrna Bazin

Pain haïtien aux patates douces de Martine et Myrna Bazin

  • Préparation 30 min
  • Cuisson 1 h 25 min
  • Portions 1
  • Rendement 12 portions

On apprécie la découverte de ca gâteau d’origine haïtienne tout autant que les rencontres qu’il a générées. Ce sont les voisines de Ricardo, Martine et sa mère, Myrna, qui ont partagé avec nous leur culture à travers cette recette. Sa base surprenante de patates douces violettes lui donne une texture ferme et moelleuse de pain. Suivez le guide et, comme nous, apprenez de nouvelles techniques.

Paru dans le Magazine RICARDO (Volume 19 numéro 3)

Catégories

Ingrédients

    • 210 g (1 tasse) de cassonade
    • 150 g (1 tasse) de farine tout usage non blanchie
    • 10 ml (2 c. à thé) de poudre à pâte
    • 1 ml (1/4 c. à thé) de sel
    • 1 ml (1/4 c. à thé) de gingembre moulu
    • 1 ml (1/4 c. à thé) de cannelle moulue
    • 3 grosses patates douces violettes à chair blanche (environ 1 kg/2,2 lb), pelées et coupées en cubes (voir note)
    • 55 g (1/4 tasse) de beurre non salé, ramolli
    • 55 g (1/4 tasse) de graisse végétale, ramollie
    • 60 ml (1/4 tasse) de lait évaporé
    • 60 ml (1/4 tasse) de lait de coco
    • 5 ml (1 c. à thé) d’extrait de vanille
    • 140 g (1 tasse) de raisins secs

Préparation

Note de l'équipe Ricardo

On utilise ici une patate douce blanche à peau violette. C’est celle qui est privilégiée à Haïti. Elle est plus ferme, moins sucrée et a une texture plus farineuse que la patate douce orange ordinaire. On en trouve différentes variétés dans des fruiteries spécialisées sous le nom de kumara, murasaki ou boniato.

Si vous ne trouvez pas ces patates, vous pouvez utiliser la variété orange; sachez cependant que celle-ci est plus humide et qu’elle contient moins d’amidon.

Note personnelle