Recettes  

Les secrets du nouvel autocuiseur RICARDO

Comment ça marche?

Le principe de l’autocuiseur est assez simple : grâce à son couvercle hermétique et à la pression qui s’élève graduellement dans son récipient, la température d’ébullition de l’eau est plus élevée qu’à la pression normale (114 °C au lieu de 100 °C sur les fonctions préprogrammés par défaut à 60 Kpa). C’est pourquoi les aliments cuisent plus rapidement. Par exemple, un mijoté de bœuf prend environ 30 à 45 minutes à cuire et un jambon entier est prêt en moins d’une heure.

Sécurité avant tout

L’autocuiseur RICARDO est doté d’un mécanisme de verrouillage du couvercle et d’un régulateur de pression pour une sécurité accrue. Son couvercle hermétique et son système de calibrage de la vapeur en font un outil de cuisson ultrasécuritaire et performant. Simple comme tout à utiliser, il suffit d’appuyer sur une de ses dix fonctions préprogrammées, par exemple yogourt, viande, sauté ou légumineuses, et le tour est joué ! Sa conception moderne et unique avec tableau de contrôle numérique DEL affiche la progression de la cuisson de vos recettes et il bascule automatiquement en mode réchaud une fois celle-ci terminée.

3 faits intéressants sur l'autocuiseur

1. Écolo

L’autocuiseur permet de réduire la consommation d’énergie (gaz, propane ou électricité, selon le cas), car la cuisson prend jusqu’à 70 % moins de temps. C’est un facteur non négligeable à long terme !

2. Écono

Les viandes moins nobles (mais plus économiques), comme les cubes à ragoût et les rôtis d’épaule ou de palette fondent littéralement dans la bouche lorsqu’elles sont cuites dans un autocuiseur, grâce à la transformation du collagène en gélatine.

3. Boost de vitamines

Des études ont démontré que l’autocuiseur retient mieux la vitamine C et le carotène que la cuisson par ébullition. Le temps de cuisson étant réduit, l’apport en nutriments de vos aliments demeure donc supérieur qu’avec les autres méthodes de cuisson.

Anne Cazavan