Recettes  

Guide complet pour brasser de la bière maison

Amateur de bière, notre chef Nicolas a développé un intérêt pour sa fabrication. Il nous propose ici une recette facile à faire, soit une bière de type saison à la coriandre et à l’orange. Afin de vous lancer dans l’aventure de la bière maison, on vous a concocté ce «petit» guide qui aborde tout ce qu’il y a à savoir afin de bien réussir votre première pinte.

Du matériel aux ingrédients, jusqu’aux étapes de préparation et de l’embouteillage, vous découvrirez tout ce qu’il y a à savoir sur la confection de la bière. Pour ceux et celles qui hésitent encore à se lancer dans le projet, nous avons aussi compilé les questions les plus populaires entourant la pratique et nous vous proposons nos réponses afin de mieux vous orienter avant de vous procurer le matériel et les ingrédients nécessaires! Vous êtes prêts? Bienvenue dans l’univers du brassage maison.

Le matériel nécessaire

beer-making equipment

1. Entonnoir

On suggère d’utiliser un modèle de 15 cm (6 po) de diamètre.

2. Passoire fine

L’ustensile idéal, d’au moins 15 cm (6 po) de diamètre, est aussi pourvu d’un ou plusieurs crochets.

3. Thermomètre à sonde

Il vous sera utile pour prendre la température de l’eau lors de l’empâtage et du refroidissement du moût.

4. Fermenteur

La fermentation se fait dans un contenant d’au moins 5 litres (20 tasses) (Nicolas a utilisé celui de 11,4 litres/environ 45 tasses), muni d’un bouchon en caoutchouc. Le brassin y est laissé pendant 3 semaines.

5. Barboteur

Aussi appelé bonde hydraulique, ce tube permet aux gaz qui se développent dans le fermenteur de s’échapper tout en empêchant l’air d’entrer.

6. Star San© et vaporisateur

De qualité alimentaire, ce produit acide est utilisé pour assainir les instruments et prévenir la contamination. L’Aseptox est aussi un bon choix.

7. Siphon automatique

On s’en sert pour le soutirage de la bière. Privilégiez un modèle d’au moins 40 cm (16 po) avec un tuyau d’environ 1 mètre (3 pi) de longueur.

8. Remplisseur à ressort

Fixé à l’extrémité du siphon, cet accessoire s’avère utile au moment de transvaser la bière dans les bouteilles.

9. Bouteilles

Il vous en faudra 8 pour cette recette. On vous recommande de choisir des bouteilles en verre ambré (500 ml/2 tasses) et à bouchon mécanique. Vous éviterez ainsi de devoir vous équiper d’une capsuleuse.

10. Densimètre et éprouvette graduée 

Simple et pratique, cet instrument permet de mesurer la densité de la bière afin de calculer son degré d’alcool. L’éprouvette (200 ml/7 oz) sert à prélever l’échantillon.

Les ingrédients nécessaires

beer ingredients

1. Grains concassés de malt de blé

Le blé malté convient pour les bières blanches et les saisons auxquelles il donne une saveur de pain frais et une légère acidité.

2. Grains concassés de malt Carambeer© 

Ce malt de spécialité originaire d’Allemagne ajoute de la profondeur à la robe avec ses reflets de couleur rouge et apporte d’agréables notes de caramel et de pain. À défaut, utilisez un malt de type caramel 20 L (Lovibond).

3. Extrait de malt 

Offert sous forme de concentré liquide ou en poudre (ce dernier étant plus facile à doser), l’extrait de malt existe aussi en plusieurs couleurs, qu’on choisit selon le type de bière à fabriquer.

4. Granules de houblon Simcoe 

Originaire des États-Unis, ce houblon aromatique offre des notes d’abricots et de pin. Les houblons Citra et Galaxy sont d’autres options possibles pour cette recette.

5. Levure

La levure Lallemand Belle Saison est tout indiquée pour la production de bières de type saison.

6. Dextrose

Ajouté juste avant l’embouteillage, il réactive la levure et favorise la saturation naturelle de la bière, qui sera ainsi plus pétillante.

7. Coriandre

Les tiges et les feuilles sont ici utilisées pour agrémenter cette bière d’été.

8. Orange séchée

Les écorces d’orange amère séchées confèrent un léger goût fruité à la bière en plus d’apporter de l’amertume. Rendez-vous à la page suivante pour savoir où acheter le matériel et les ingrédients.

Les étapes de préparation du moût

1. Empâtage

Les grains de malt concassés sont mis à tremper dans de l’eau chaude afin d’en extraire l’amidon et de le transformer en sucre.

step 1 - mashing

2. Séquence de filtrages 

L’infusion est filtrée avec un tamis qui reçoit les résidus de grains, et cela, afin de récupérer le moût. On répète l’opération en versant chaque fois le liquide à travers les grains.

step 2 - filtering sequence

3. Cuisson du moût

Au moût filtré, on ajoute de l’eau et de l’extrait de malt, puis on porte le mélange à ébullition avant d’y mettre les granules de houblon.

step 3 - cooking the must

4. Précautions sanitaires

À partir du moment où le moût a bouilli, tous les instruments sont lavés, rincés soigneusement et traités avec un assainisseur.

step 4 - sanitary precautions

5. Refroidissement du moût 

Après cuisson, le moût est refroidi rapidement dans un bain de glace jusqu’à ce que sa température atteigne 20 °C (68 °F).

step 5 - cooling the must

6. Transfert dans le fermenteur 

On transvide le moût refroidi dans le fermenteur, toujours en le filtrant à l’aide d’un tamis qu’on place sur le dessus d’un entonnoir.

step 6 - transfer to the fermenter

7. Ensemencement

C’est à cette étape qu’on met la levure qui se nourrira des sucres pendant la fermentation. On dissout celle-ci à l’aide d’une cuillère exempte de germes.

step 7 - sowing

8. Mise en place du barboteur

L’instrument, rempli d’eau, s’insère dans le bouchon du fermenteur afin de libérer le gaz carbonique et d’empêcher l’air d’entrer.

step 8 - setting up the bubbler

9. Ajout d’aromates

Les écorces d’orange et la coriandre sont ajoutées au 18e jour de la fermentation, soit 3 jours avant l’embouteillage.

step 9 - adding aromatics

Les étapes de l’embouteillage

1. Préparation du sirop 

Les cristaux de dextrose, un édulcorant dont le pouvoir sucrant est équivalent à celui du sucre de table, sont dissous dans de l’eau qu’on porte à ébullition.

step 1 - preparing the syrup

2. Traversage

On soutire la bière du fermenteur en surélevant celui-ci. Ce faisant, on ne doit pas toucher aux résidus en surface ni aux sédiments accumulés au fond du récipient.

step 2 - tanking

3. Ajout du sirop

Le sirop de dextrose, qu’on laisse tempérer pendant le traversage de la bière, est versé dans la préparation tout juste avant l’embouteillage.

step 3 - adding the syrup

4. Remplissage

Le moment est venu de remplir les bouteilles, ce qu’on fait en se servant d’un siphon automatique dont l’extrémité est munie d’un remplisseur à ressort.

step 4 - filling the bottles

Et pour compléter ce guide, voici une vidéo technique dans laquelle on vous montre comment faire votre propre bière, de la préparation du moût à l’embouteillage. Vous pourrez suivre le guide ci-dessus lors de votre visionnement afin de bien réaliser chacune des étapes. Après toutes ces informations, vous êtes maintenant fin prêt à commencer votre aventure de brassage maison. Santé! 

Loading the player...

Évaluer cet article

Connectez-vous pour évaluer cet article et pour écrire vos commentaires!

Connexion

Vous n'êtes pas membre de ricardocuisine.com? Inscrivez-vous dès aujourd'hui

En raison d’un nombre important de questions, nous ne pouvons malheureusement répondre à tous. Visitez notre Foire aux questions qui regorge d’informations utiles. Merci de votre enthousiasme pour la cuisine de RICARDO!

Les champs marqués d'un astérisque (*) sont obligatoires.

Votre commentaire doit se conformer à notre nétiquette.

512 caractères maximum