Recettes  

3 témoignages sur les bienfaits du jardinage

En collaboration avec
Pro-Mix

Ça y est, c’est fait: vous avez démarré vos semis à l’intérieur et vous êtes maintenant prêts pour la nouvelle saison de jardinage qui s’amorce. L’équipe de RICARDO et PRO-MIX sont d’avis que, jardiner, c’est bon pour le moral!

Voir, sentir et toucher des plantes aurait des effets bénéfiques sur notre santé tant physique que mentale. Pour preuve, on a posé des questions à trois de nos collègues et voici ce qu’ils avaient à dire au sujet de cette activité aux multiples bienfaits. Mais avant tout, Isabelle cuisine une recette toute simple qui met à l’honneur les récoltes du jardin avec des tartelettes aux tomates et à la ricotta du livre plus de légumes

Loading the player...

Isabelle Deschamps Plante, chef des Café RICARDO

C’est la mère d’Isabelle qui l’a initiée à la cuisine et au jardinage. La famille habitait alors à l’île d’Orléans, un endroit reconnu pour l’abondance de ses fraises estivales. La chef des Café RICARDO a donc passé son enfance dans les potagers et a pour projet d’avoir le sien dans les années à venir, dès que sa cour sera prête à en recevoir un.

Quels souvenirs conserves-tu des potagers de ton enfance?

Ma mère avait un jardin dont elle s’occupait avec ses deux sœurs. Il était immense et devait bien compter 70 plants de tomates. Il y avait aussi des betteraves. Et quand c’était le temps des récoltes, ma mère les faisait cuire dehors sur le feu de bois.

À quelles étapes du jardinage as-tu participé et laquelle préfères-tu?


Planter, désherber, sarcler, mettre en pot, écosser des petits pois, équeuter des fraises, etc.: j’ai tout fait. Le fruit de notre travail, c’est la récolte, et c’est l’étape que je préfère. Ça représente toute la patience et l’amour mis dans ce qu’on a fait pousser. 

 

« Mon coup de cœur va aux légumes racines: carottes, panais, céleri-rave. Toutes les sortes de radis. J’adore vraiment les légumes racines. Je trouve qu’ils sont faciles à travailler et qu’ils se conservent bien. »

Isabelle

Quels bienfaits tires-tu de la pratique du jardinage?

En attendant d’avoir un vrai potager à la maison, je profite de mes platebandes. J’y ai planté un argousier, toutes sortes de fines herbes ainsi que des fleurs comestibles. Je m’évade là-dedans, comme si le temps s’arrêtait. C’est un moment de détente, c’est vraiment thérapeutique. 

Quel conseil donnerais-tu à ceux qui cuisinent les fruits et légumes de leur potager?

Garder ça le plus simple possible et éviter de trop cuire les légumes afin qu’ils gardent leur croquant. Les fèves vertes, par exemple. Blanchies à peine, avec une noix de beurre, c’est tout ce que ça prend. Même chose pour les tomates fraîches du jardin qui se mangent comme des pommes: un peu de fleur de sel suffit à les rendre bien goûteuses.

Jean-Michel, designer graphique

Le jardinage, Jean-Michel est tombé dedans quand il était enfant. Ce qu’il préférait, lorsqu’il allait à la campagne visiter ses grands-parents, c’était marcher dans l’immense jardin qu’ils cultivaient. Pour voir ce qui avait poussé et pour aider son grand-père à enlever les «bibittes à patates»!

jardinier avec sa récolte de légumes

Parle-nous de ton jardin.

J’ai plusieurs bacs dans lesquels je cultive mes légumes. J’ai la chance d’avoir une grande cour avec des petits fruits sur un côté. Les framboisiers que j’ai plantés il y a cinq ans sont très productifs, et mon poirier, qui a fleuri le printemps dernier, m’a donné cinq fruits, même si l’arbre est encore petit. 

Quels sont les aliments les plus étonnants dans ton jardin?

Je dirais des épinards grimpants. Leur feuillage, comme celui d’une vigne, recouvre des pans de mur. Les jeunes feuilles sont bonnes; les plus grosses sont plus difficiles à mâcher. Je dirais aussi les bulbes de fenouil. Ceux que j’ai plantés l’an dernier ont eu un beau succès. Je vais en remettre cette année. 

 

« Mon gros fun, le samedi matin, c’est de me servir un café et de faire le tour de mon jardin. Je vérifie si tout est beau: je fais l’entretien et j’enlève les mauvaises herbes. »

Jean-Michel

Quels bienfaits tires-tu de la pratique du jardinage?

Quand je jardine, je suis dans le moment présent, je ne pense à rien d’autre. Je m’occupe de mes plantes, et c’est tout ce qui compte à ce moment-là.  Quels conseils donnerais-tu à un nouveau jardinier? Ce serait de commencer petit, avec un ou deux plants en pot qu’on sort sur son balcon. Un plant de tomates cerises est idéal quand on veut s’initier. C’est facile à entretenir, et la production s’étire dans le temps. C’est ce qu’il y a de plus satisfaisant.

Saviez-vous que...

Jardiner pendant deux heures et demie par semaine permettrait de réduire le risque de cancer du côlon, de maladies du cœur, de haute pression artérielle, d'obésité, d'ostéoporose, de diabète de type 2 et de décès prématuré.

Maude Bourcier-Bouchard, directrice du contenu

La passion de Maude pour le jardinage ne lui vient pas d’un modèle connu dans sa jeunesse, mais bien d’un désir d’avoir les deux mains dans la terre. Elle et son conjoint se sont inscrits sur la liste d’attente du jardin communautaire de leur quartier. Ils ont dû patienter cinq longues années avant que leur rêve de jardiner se concrétise!

préparation de semis avec une jardinière et son arrosoir

Qu’est-ce qui te motive à jardiner?

J’achète le plus souvent local et j’essaie de réduire mon empreinte environnementale. Alors avoir un jardin communautaire à proximité de chez moi, c’est vraiment génial. Et comme je suis une fille de plein air, ça me permet de passer plus de temps dehors. 

Quels bienfaits tires-tu de la pratique du jardinage?  

Aller au jardin après le travail, ça aide à décrocher. C’est agréable de profiter du soleil et de socialiser avec les gens, là-bas. Il y en a de tous les âges et de toutes les nationalités. C’est l’occasion de tisser de nouveaux liens avec des familles.

 

« J’ai appris à jardiner sur YouTube. D’où vient l’étincelle? De la nourriture. J’aime bien manger et, pour moi, faire pousser des légumes, ça allait de soi. »

Maude

Le fait d’avoir un potager a-t-il changé ton quotidien?

L’été dernier, j’étais là tout le temps. C’est tellement valorisant! Quand j’avais des amis ou de la famille à souper, je les emmenais avec moi au jardin. On prenait ce dont on avait besoin et on repartait avec notre récolte pour ensuite cuisiner tous ensemble. 

Quel conseil donnerais-tu aux jardiniers en herbe?

De ne pas s’y prendre trop à l’avance. Mon chum et moi étions tellement excités, qu’on a mis nos plants en terre alors qu’il y avait encore des risques de gel. Il a fallu en déplanter certains et les rapporter à la maison pour ne pas les perdre.

Les jardiniers ont rendez-vous dans le potager ce printemps! Nous vous invitons à donner à la terre ce qu’il y a de mieux pour la culture de vos légumes tout en vous encourageant à manger plus sainement.

Cet article est une collaboration entre RICARDO et PRO-MIX.

Commentaires

  1. Bonjour, Merci pour cette initiative de semis qui tombe à point en ce temps de confinement. Peut-on utiliser une lampe de luminothérapie comme substitut à l'éclairage DEL nécessaire pour donner plus de lumière aux semis et boutures?

  2. Encore une fois, l'équipe Ricardo m'inspire! Mes semis sont plantés, deux variétés de tomates cerise, deux variétés de piments forts, deux variétés de basilic, coriandre, aneth, persil plat! A bientôt les beaux jours et la récolte!

Évaluer cet article

Connectez-vous pour évaluer cet article et pour écrire vos commentaires!

Connexion

Vous n'êtes pas membre de ricardocuisine.com? Inscrivez-vous dès aujourd'hui

En raison d’un nombre important de questions, nous ne pouvons malheureusement répondre à tous. Visitez notre Foire aux questions qui regorge d’informations utiles. Merci de votre enthousiasme pour la cuisine de RICARDO!

Les champs marqués d'un astérisque (*) sont obligatoires.

Votre commentaire doit se conformer à notre nétiquette.

512 caractères maximum