Recettes  

10 faits à propos du pesto

Pratique à avoir dans son frigo, le pesto est un condiment ou une sauce que l’on apprécie par sa polyvalence, sa simplicité et surtout, son bon goût. Découvrez 10 faits rapido-presto à propos du pesto!

1. Mortier ou robot?

Le pesto traditionnel se prépare au pilon dans un mortier de marbre. Ce qui prend un certain temps et un bon bras. Pour aller vite tout en restant puriste, mettez la lame du robot une heure au congélateur afin d'éviter qu'elle chauffe le basilic en tournant, ce qui pourrait altérer son goût.

2. Le secret d'une bonne texture

Préparer le pesto au robot culinaire risque de pulvériser les délicates noix de pin. Hachez-les plutôt grossièrement au couteau pour donner de la texture au pesto final.

3. Où il y a du gêne, il y a du plaisir

Originaire de la ville de Gênes en Italie, le pesto alla genovese est devenu célébrissime. Comme toujours avec les Italiens, les avis divergent tant sur la façon de le préparer que sur les ingrédients qui le composent : basilic, huile d'olive, ail, noix de pin et fromage parmigiano ou pecorino.

Loading the player...

4. Pesto d'hiver

Lorsque le basilic frais se fait rare et cher, préparez tout simplement un pesto d'hiver en lui substituant des feuilles de bébé épinards.

5. La conservation

Couvrez bien chaque pot d'une bonne couche d’huile d’olive de qualité pour empêcher les moisissures et le brunissement du basilic au contact de l'air. Placez ensuite vos pots au réfrigérateur pour quelques semaines ou au congélateur pour quelques mois.

6. Pesto du commerce

On trouve maintenant du très bon pesto dans les grandes chaînes de supermarchés. Certains sont vendus sans noix pour les personnes allergiques.

7. Pesto ou pistou?

Quelle est la différence entre les deux ? Le pistou, le cousin provençal du pesto, ne contient pas de noix de pin. Les deux s'ajoutent à la cuillère dans une soupe aux légumes avant de servir.

8. Quand le pesto voit rouge

Condiment relevé à base de tomates séchées, d'olives noires, de thym frais, d'huile d'olive, d'une touche de piments forts et d'ail, le pesto rouge symbolise à sa façon la cuisine et les saveurs typiquement italiennes. À servir sur des spaghettis ou simplement tartiné sur du pain grillé.

9. Pesto tendance

Épatez vos papilles en remplaçant le basilic par des feuilles de roquette ou du basilic thaï au goût légèrement anisé. Essayez aussi un mélange de feuilles de céleri et de persil plat auquel vous ajouterez des noix de Grenoble au lieu des pignons.

10. Les pâtes au pesto

La méthode est simple : dans un grand bol, déposez un morceau de beurre, puis le pesto que vous aurez sorti du réfrigérateur pour le détendre un peu. Ajoutez les pâtes al dente (les typiques sont les trenette, mais les spaghettis ou les linguines sont aussi acceptables) et un peu d’eau de cuisson des pâtes, c'est LE truc pour lier les pâtes et le pesto sans ajouter d'huile.

Hélène Laurendeau

Hélène Laurendeau

Passionnée d’alimentation, de santé et de voyages gourmands, Hélène adore partager ses trouvailles avec le grand public. Diplômée en nutrition (Université de Montréal) et en épidémiologie (McGill), elle est active dans les médias depuis plus de 25 ans. À la télévision, elle fait équipe avec Ricardo depuis 2005 pour vulgariser ses connaissances avec la bonne humeur qu’on lui connaît. À la radio, Hélène collabore aussi chaque jeudi à l’émission Bien dans son assiette (Ici Radio-Canada Première). On peut également la lire dans le magazine Ricardo. Pour suivre Hélène sur les réseaux sociaux :
Twitter : @Hlne_Laurendeau
Facebook : Hélène Laurendeau Nutritionniste

Commentaires

  1. Je fais mon pistou (basilic, ail et huile d'olive) et le congèle dans des bacs à glaçons. Lorsque les cubes sont congelés, je les place dans des sacs à congélation (ziploc) et je peux les sortir un à un durant tout l'hiver. S'il me prend l'envie de le transformer en pesto, j'ajoute des noix de pin et du fromage parmesan.

  2. très bonne question!!! j'aimerais bien avoir réponses moi aussi!!!

  3. Comment reconnais-t-on vraiment qu'un pesto n'est plus comestible au bout des "quelques" semaines recommandées. Est-ce la couleur, le goût. Est-ce dangereux d'en manger qui soit périmé? Tous les articles que j'ai lus sur ce sujet ne sont jamais assez clairs. Je suis très concernée par les dates de péremption et il n'y en a jamais sur les pestos. J'apprécierais une réponse plus claire. Merci. Je suis une grande fan de Ricardo et de son équipe. Félicitations pour tout l'effort que vous déployez.

Évaluer cet article

Connectez-vous pour évaluer cet article et pour écrire vos commentaires!

Connexion

Vous n'êtes pas membre de ricardocuisine.com? Inscrivez-vous dès aujourd'hui

En raison d’un nombre important de questions, nous ne pouvons malheureusement répondre à tous. Visitez notre Foire aux questions qui regorge d’informations utiles. Merci de votre enthousiasme pour la cuisine de RICARDO!

Les champs marqués d'un astérisque (*) sont obligatoires.

Votre commentaire doit se conformer à notre nétiquette.

512 caractères maximum