Recettes  

5 faits à propos de la PVT (protéine végétale texturée)

Une nouvelle protéine végétale prend d’assaut les assiettes végétariennes. Simplement nommée « protéine végétale texturée », ou PVT pour les intimes, elle est polyvalente et s’intègre dans plusieurs plats où l’on trouverait traditionnellement de la viande hachée. Apprenons-en plus sur cette célébrité du monde végé !

1. C’est quoi, la PVT?

La protéine végétale texturée est du soya déshydraté amalgamé à de la farine de soya. Une fois séchée, elle est concassée en petits morceaux de grosseur variable. Le goût de la PVT est neutre, semblable à celui du tofu, qui provient également du soya. En mangeant un repas contenant de la PVT au lieu de la viande, on atteint notre valeur recommandée en protéines.

2. Bien la choisir

On trouve la PVT dans les allées des produits naturels et bio de certaines épiceries et dans les marchés d’aliments naturels. On peut aussi l’acheter dans des épiceries asiatiques. Il existe différentes moutures de PVT : 

  • On choisit une texture à gros grains pour donner une impression de viande hachée un peu grasse ou de chair à saucisse.
  • On opte pour une version plus fine pour une allure de viande hachée maigre.
  • On veut une PVT de couleur blond doré, sans ajout de produits caramélisants, afin qu’elle soit le plus neutre possible.

3. Comment la cuisiner

Pour réhydrater la PVT, il suffit de faire bouillir un volume de PVT dans deux à trois volumes d’eau ou de bouillon de légumes pendant 10 à 15 minutes. On pourrait aussi la réhydrater en la laissant dans l’eau tiède environ une heure, sans la faire bouillir. Dans une préparation liquide comme notre sauce à spaghetti du magazine en kiosque, on n’a pas besoin de la réhydrater à l’avance. Magie!

sauce à spaghetti végétarienne

4. Que cuisine-t-on avec la PVT?

On pense à des tacos, à du chili, à du macaroni ou encore à des sautés asiatiques. On s’assure de choisir un mets dont la texture serait semblable à celle de la viande hachée égrainée. Un plat comme des boulettes, par exemple, risquerait de ne pas se tenir.

tacos

5. Besoin d’amour

Un peu comme le tofu, on doit apprivoiser la PVT. Comme son goût à la base est neutre et sans artifice, on doit impérativement l’assaisonner et maximiser les saveurs avec des épices et des aromates. Pour donner de la couleur et une touche de caramélisation durant la cuisson, on peut ajouter de la sauce soya ou même un mélange soya-cassonade-épices.

Vous désirez en apprendre plus sur les protéines végétales? Procurez-vous le magazine Végé pour tous en kiosque et testez vos connaissances avec notre quiz sur ces dernières!

Commentaires

  1. Je fais comme Marie T. souvent et diminue la quantité de viande haché pour en remplacer une partie par le PVT. Ni vu ni connu. Et le même paquet de viande se décline en deux repas au lieu d’un seul.

  2. Je prépare mes soupes repas, lesquelles demande de la viande haché, par du PVT. Même bon gout mais moins grasse.

  3. Ajoutez le même volume de PVT (Bulk Barn) réhydraté à la viande haché cuite du pâté chinois. Laissez cuire ensemble quelques minutes avant de le monter. C'est bluffant, on ne décèle aucune différence de goût ou de texture.

Évaluer cet article

Connectez-vous pour évaluer cet article et pour écrire vos commentaires!

Connexion

Vous n'êtes pas membre de ricardocuisine.com? Inscrivez-vous dès aujourd'hui

En raison d’un nombre important de questions, nous ne pouvons malheureusement répondre à tous. Visitez notre Foire aux questions qui regorge d’informations utiles. Merci de votre enthousiasme pour la cuisine de RICARDO!

Les champs marqués d'un astérisque (*) sont obligatoires.

Votre commentaire doit se conformer à notre nétiquette.

512 caractères maximum