Recettes  

7 commandements sur le tofu

Le tofu : un simple aliment pour certains, une religion pour d’autres. Son apport en protéines végétales et sa facilité à imprégner les saveurs qui l’entourent font de lui un ingrédient populaire. Voici les 7 commandements sur le tofu afin de vous y convertir!

1. Ton tofu tu connaîtras

Les tofus qu’on trouve en barquette ou en Tetra Pak sont généralement des tofus soyeux. Mous ou mi-fermes, ils se défont facilement, fondent dans la bouche et donnent une belle onctuosité à nos smoothies.

Les tofus dans des emballages sous vide sont habituellement fermes ou extra-fermes. Ils se découpent bien en cubes ou en tranches et sont les compagnons parfaits de nos sautés. À quantité égale, ils contiennent environ trois fois plus de protéines que les tofus mous, simplement parce qu’ils retiennent moins de liquide. 

2. Le pressage tu pratiqueras

Le fait d’égoutter le tofu ne permet pas de retirer toute son eau. Il est recommandé de le presser, afin que le tofu boive au maximum les saveurs du plat ou de la marinade. Coupez le bloc en tranches, insérez un linge propre entre chacune d’elles et déposez un poids sur le dessus, comme une boîte de conserve ou une poêle en fonte, jusqu’à ce que le produit soit bien égoutté.

3. La congélation tu choisiras

Au retour de l’épicerie, congelez le bloc directement dans son emballage. Pour le décongeler, transférez-le au réfrigérateur quelques jours avant de le cuisiner. Pressez-le pour retirer l’excédent d’eau plus facilement.

4. À la conservation tu veilleras

Un bloc de tofu extra-ferme entamé peut se conserver quelques jours au réfrigérateur. Plongez-le dans une eau qu’on change régulièrement, un peu comme on le fait avec des pommes de terre déjà épluchées.

5. La marinade tu exploreras 

Le tofu est le maître du déguisement. Il agit comme une éponge, surtout une fois pressé, et se réinvente selon les saveurs dont on l’enrobe. Dans ce sandwich déli, c’est le jus de betteraves qui joue le rôle de la marinade. Aventurez-vous du côté des combinaisons asiatiques, ou inspirez-vous des arômes de la cuisine indienne (gingembre, curcuma, cari) ou texane (piment, paprika, cumin). L’idéal est de le faire mariner la veille, ou au moins 12 heures à l’avance.

6. La fécule de maïs tu utiliseras 

C’est l’ingrédient magique! Celui qui nous permet d’obtenir un tofu aussi croustillant que dans les restaurants asiatiques. Enrobez les cubes ou les tranches d’une dose généreuse de fécule et faites-les revenir dans l’huile. Pour un meilleur résultat, une poêle antiadhésive est de mise.

Loading the player...
  1. Râpez-le comme dans cette recette de tacos végétariens.
  2. Émiettez-le et tous les petits grains s’enroberont de goût.
  3. Défaites-le en morceaux avec vos doigts, pour les ajouter à une sauce, le trancher, l’écraser à la fourchette, le détailler en bâtonnets comme des frites...
  4. Trouvez-le même en feuilles dans les épiceries asiatiques!

7. La monotonie tu rompras 

Parce qu’il n’y a pas que le tofu en cubes. Voici les différentes techniques pour l’apprêter : 

Vous désirez faire votre tofu maison? Voici la recette!

Commentaires

  1. Très intéressant ! Merci Ricardo pour ses précieux conseils. Je suis nouvellement végétarienne et j'aimerais savoir s'il y a une quantité recommandée de consommation de tofu par semaine ? Merci !

  2. Tres instructif ces recommandations. Merci.

Évaluer cet article

Connectez-vous pour évaluer cet article et pour écrire vos commentaires!

Connexion

Vous n'êtes pas membre de ricardocuisine.com? Inscrivez-vous dès aujourd'hui

En raison d’un nombre important de questions, nous ne pouvons malheureusement répondre à tous. Visitez notre Foire aux questions qui regorge d’informations utiles. Merci de votre enthousiasme pour la cuisine de RICARDO!

Les champs marqués d'un astérisque (*) sont obligatoires.

Votre commentaire doit se conformer à notre nétiquette.

512 caractères maximum