Recettes  

5 faits sur le kaki

Découvrez le kaki, ce joli fruit orange qu’on retrouve de plus en plus dans les épiceries juste à temps pour la saison des fêtes.

1. Voir des étoiles

Le kaki, ou plaquemine, pousse surtout en Asie et en Californie, dans des arbres pouvant atteindre dix mètres de hauteur. Il en existe de nombreuses variétés. Par exemple, Israël cultive le Sharon et l’Espagne, le Rojo Brillante. On en retrouve ici dans certaines épiceries à l’automne et une bonne partie de l’hiver. Pour connaître la variété de vos kakis, il suffit de consulter l’étiquette collée sur le fruit.

2. Âge mûr

Le Hachiya, en forme de cœur, se consomme préférablement en confiture à cause de son goût amer et astringent. Pour déguster la chair crue, il faut laisser mûrir le fruit jusqu’à ce que sa peau commence à se fissurer. Le Fuyu, lui, est délicieux juste après sa cueillette, alors que le fruit est encore ferme. De petites taches de sucre ou marques foncées sur la peau du fruit signifient qu’il est sucré.

3. Côté sucré

Avec son goût doux et sa texture moelleuse, le kaki mûr peut se manger à la cuillère. Il fait aussi de bonnes confitures, gelées et compotes. Il se glisse bien dans des desserts, comme un sorbet. Le kaki s’harmonise au chocolat ainsi qu’aux épices de Noël. Aux États-Unis, on l’utilise dans un dessert semblable au pudding anglais. C’est aussi délicieux avec les crumbles et les croûtes de tarte aux biscuits Graham.

4. À tout faire

Les kakis non astringents se cuisinent comme un fruit à noyau ou une poire. On peut les trancher dans une salade, les griller sur le barbecue ou les ajouter en petits dés dans une salsa. Il peut remplacer les fruits de notre salade de bœuf et mangue ou de notre sabayon de poire et marsala. Lors de vos réceptions, servez-le en fines tranches garnies de fromage vieilli et de charcuteries.

5. Prendre l’air

Les tranches de kaki séché constituent un régal en collation. En Asie, le Hachiya séché est un luxe. Cette friandise, appelée hoshigaki au Japon, est obtenue en suspendant le fruit pour le faire sécher au soleil. Il est massé régulièrement pour que le fructose se cristallise à sa surface, comme si le fruit avait été roulé dans le sucre.

Évaluer cet article

Connectez-vous pour évaluer cet article et pour écrire vos commentaires!

Connexion

Vous n'êtes pas membre de ricardocuisine.com? Inscrivez-vous dès aujourd'hui

En raison d’un nombre important de questions, nous ne pouvons malheureusement répondre à tous. Visitez notre Foire aux questions qui regorge d’informations utiles. Merci de votre enthousiasme pour la cuisine de RICARDO!

Les champs marqués d'un astérisque (*) sont obligatoires.

Votre commentaire doit se conformer à notre nétiquette.

512 caractères maximum