Recettes  

Limiter ses déplacements à l’épicerie en 3 étapes faciles

En collaboration avec
Metro

En ces temps de confinement, faire l’épicerie n’a jamais autant été un casse-tête. Si on avait l’habitude d’aller faire nos courses chaque jour, mieux vaut espacer nos visites dans les lieux publics et limiter nos déplacements. Raison de plus pour maximiser nos sorties, prendre uniquement ce dont on a besoin et faire de bonnes provisions pour quelques jours!

En collaboration avec Metro, on vous livre quelques trucs pour tout prévoir à l’avance et mieux organiser vos sorties au supermarché. Sur Facebook, Ricardo en profite pour cuisiner une recette qui utilise une seule casserole en plus d’être préparée avec des ingrédients que l’on a souvent sous la main : un macaroni au fromage one pot. Congé de vaisselle pour tous!  

Étape 1 : Planifier

La première étape reste bien sûr de cuisiner avec ce que l’on a déjà à la maison. Si le frigo est dégarni et qu’on a déjà consommé les pâtes et légumineuses qu’on conservait dans le garde-manger, une visite à l’épicerie s’impose. On peut se tourner vers les circulaires en ligne, comme celles de notre partenaire, afin de connaître les rabais. En tenant compte des envies de ceux qui vivent sous le même toit, on choisit nos repas en misant sur ce qui se prépare en grosses quantités. Inutile de vous dire que la sauce à spaghetti, le poulet entier, les mijotés et les soupes-repas sont dans la mire!

Étape 2 : Acheter

Après avoir sélectionné nos recettes, on fait notre liste d’épicerie. On a une pensée pour les producteurs d’ici en misant sur les produits locaux qui sont facilement repérables grâce au système d’étiquetage efficace en magasin et qui nous simplifie la vie. Puis, on s’assure d’aller seul au magasin d’alimentation. Il est même conseillé de concentrer nos achats au même endroit. On s’en tient vraiment à ce dont on a besoin et à ce qui est écrit sur notre liste afin d’éviter tout gaspillage, puis on paye par carte. Lors de notre retour du marché, on prend le temps de laver les aliments, sans oublier nos mains!

Étape 3 : Cuisiner

On joint l’utile à l’agréable en mettant la main à la pâte! Alors que nos vies et notre horaire sont transformés, cuisiner devient plus que jamais une façon de donner un rythme à nos journées. D’autant plus que cela a un effet méditatif, un bienfait que bien des gens cherchent en ce moment. À nos fourneaux! On prépare d’abord les repas qui utilisent des denrées périssables. On pige ensuite dans les recettes contenant des ingrédients qui se conservent plus longtemps. On double idéalement les portions de manière à pouvoir en congeler et faire des réserves pour les journées où l’envie de cuisiner se fait moins sentir.

Pains et muffins à déjeuner

Ils sont pratiques, car ils peuvent être congelés. En plus, ça sent bon dans la maison!

Salade de pâtes

Elle est toujours rapide à préparer et des plus simples! Elle peut être servie en repas principal ou en accompagnement d’un sandwich.

Soupes

En plus d’être réconfortantes, elles sont remplies de fraîcheur, se cuisinent en grosse quantité et se congèlent. Elles ont tout pour elles!

Les petits électros à la rescousse

Pour cuisiner en grande quantité, rien de mieux que l’autocuiseur et la mijoteuse. Ils demandent très peu de manipulation et ils s’occupent de tout.


La vie de tout le monde a été déstabilisée ces derniers temps et tous ces changements ne sont pas toujours évidents à intégrer au quotidien. En cuisinant, on apporte un certain bien-être et on se rassemble en famille autour d’un bon repas pour se faire plaisir, bien au chaud dans la maison. Et qui sait si ces mets cuisinés ne feront pas naître de nouvelles traditions familiales!

Cet article est une collaboration entre RICARDO et Metro.

Commentaires

  1. Merci Ricardo et son équipe, Réconfortant, stimulant, bienfaisant! Merci d'être là pour nous! Monique

  2. Depuis aussi longtemps que je me rappelle, même quand je faisais l’épicerie pour ma mère qui a aujourd’hui 80 ans, je suis tjrs partie avec une liste ! Faire la planification des repas facilite l’épicerie, mais oh combien la préparation des repas la semaine alors qu’on est débordé par diverses tâches et le travail !!! C’est une excellente habitude, je ne pourrais faire autrement!

  3. Je ne fais jamais de liste, j'ai tjs fais mon épicerie de façon spontanée. Avec la pandémie, pas le choix de faire une liste d'épicerie qui dure + 2 semaines afin de réduire les déplacements. J'ai même - pour la première fois, planifié un menu de la semaine! On nous dit de faire ça depuis tjs, ça m'aura pris une pandémie pour aller de l'avant...Mon petit doigt me dis que je ne dois pas être la seule!! Bonne continuation Ricardo :-)

  4. Toujours tellement pertinent et stimulant Merci

  5. Important de faire une liste, de façon à passer moins de à l’épicerie Dénis T.

  6. Bravo!

Évaluer cet article

Connectez-vous pour évaluer cet article et pour écrire vos commentaires!

Connexion

Vous n'êtes pas membre de ricardocuisine.com? Inscrivez-vous dès aujourd'hui

En raison d’un nombre important de questions, nous ne pouvons malheureusement répondre à tous. Visitez notre Foire aux questions qui regorge d’informations utiles. Merci de votre enthousiasme pour la cuisine de RICARDO!

Les champs marqués d'un astérisque (*) sont obligatoires.

Votre commentaire doit se conformer à notre nétiquette.

512 caractères maximum