Recettes  

Nos 7 essentiels pour rehausser les protéines végétales

Le tofu, le chia ou le tempeh sont passés d’aliments ternes aux vedettes étincelantes de nos assiettes. On superpose les couches de saveur et on varie les textures pour créer des plats éclatants à base de végétaux uniquement. Fini le temps où manger végé était d’un ennui sans nom grâce à ces 7 trucs!

1. La superposition des saveurs

Le secret pour déjouer l’ennui en cuisine végétarienne est d’ajouter le plus de saveurs et de textures possible. Et pour ce faire, on ne lésine pas sur les couches. Légumes grillés et moelleux, laitues et verdures fraîches et croquantes, ajout d’épices, de sauces ou de marinades, l’important, c’est d’en mettre!

2. La levure alimentaire

Riche en protéines, cette levure jaune et floconneuse possède un goût légèrement salé qui se rapproche de celui du fromage. Elle se dissout complètement dans les liquides et rehausse donc les sauces à merveille. On peut la saupoudrer sur des pâtes et des légumes ou même la mélanger à des chapelures pour enrober certains aliments. C’est un ingrédient particulièrement pratique! On retrouve la levure alimentaire dans les épiceries d’alimentation naturelle et dans les sections bio de certains supermarchés.

3. La sauce soya

Indispensable dans plusieurs mets asiatiques, elle agrémente les pad thaïs, les sautés de légumes et les soupes. Son goût umami (le cinquième goût après le salé, le sucré, l’acide et l’amer) amplifie les saveurs des aliments. On en verse allègrement dans les sauces et les marinades.

4. La panure

En croquettes ou en croûtons, on fait «croustiller» nos protéines végétales. On enrobe le tofu de fécule de maïs, de farine, de chapelure de pain ou de panko avant de le faire dorer à la poêle. Le tofu gagne en texture et devient un peu plus gourmand.

5. Les agrumes

On ne surprendra personne en affirmant que les agrumes apportent une pointe d’acidité aux plats dans lesquels on les intègre. Mais leur apport est encore plus important dans les plats végétariens dont on veut approfondir les saveurs. On presse un citron dans une vinaigrette, on l’ajoute à notre végépâté ou on verse quelques gouttes de jus de lime sur un pad thaï en guise de garniture.

6. La préparation crémeuse de soya

Pour retrouver la consistance onctueuse de la crème dans les plats végétaliens, on verse cette préparation de soya et d’huile de tournesol (de type Belsoy) dans les potages, les sauces et même certains desserts. Nous l’avons utilisée dans notre quinotto, qui est ultra crémeux. Son épaisseur est comparable à celle de la crème 15%.

7. Les graines et les noix

Pour un surplus facile de protéines, le réflexe est de se tourner vers les noix et les graines. On utilise les pacanes, les amandes, les graines de tournesol ou de citrouille, par exemple, pour ajouter une touche de croquant à une salade, à un bol de smoothie ou comme principale composante de barres tendres ou de tartinade. Étant donné que les noix sont parfois coûteuses, les graines sont une option plus économique.